Les idées

National Geographic dévoile ses 18 photos les plus populaires sur Instagram

Avec plus de 84 millions de fans sur son compte Instagram, National Geographic fait partie des médias les plus consultés au monde sur le célèbre réseau social dédié à la photo. Et pour dénicher les meilleurs clichés qui rendent hommage à la nature et aux animaux, le célèbre magazine partage tout simplement les accès à son compte avec une centaine de photographes à travers le monde.

Ces derniers ne sont pas tous photographes professionnels. Ils sont aussi, à l'image de l'astronome iranien Babak Tafreshi, des scientifiques aux premières loges d'événements naturels impressionnants, comme l'éclipse solaire 2017… ou plus tristement la fonte des glaces.

Fin 2017, National Geographic a présenté sur son blog les 18 photos les plus populaires de son compte Instagram. Au total, Nat Geo a généré 1,4 milliard de likes sur Instagram en 2017 et espère chaque jour éveiller la conscience des internautes sur un monde qui n'évolue pas toujours dans le bon sens. De l'éclipse solaire en passant par les conséquences du réchauffement climatique, voici les 18 clichés qui ont marqué Instagram en 2017 !

#1 · 1 964 229 likes

Comme beaucoup d'indigènes d'Amazonie, les Awa gardent les animaux sauvages comme animaux de compagnie et aiment particulièrement les singes. Les bébés singes sont généralement récupérés lorsque leurs parents sont tués pour la nourriture.

Crédits : National Geographic et Charlie Hamilton James

#2 · 1 779 146 likes

Les iguanes marins des Galapagos sont les seuls lézards océaniques au monde qui se nourrissent d'algues en eau froide. L'augmentation de la température de la mer a des effets néfastes sur les populations. Pas d'algues = pas d'iguanes.

Crédits : National Geographic et Thomas Peschak

#3 · 1 748 398 likes

Voilà à quoi ressemble un ours polaire affamé. Un ours comme celui-ci a besoin de plusieurs centaines de kilos de viande pour survivre. La vidéo de Cristina Mittermeier, derrière le cliché de cet ours, a fait le tour du monde. Évidemment personne ne sait ce qui a causé la mort de l'animal, mais ce que nous savons, c'est que si nous ne réduisons pas les émissions de carbone, la glace continuera à disparaître et beaucoup d'ours polaires et autres animaux connaîtront ce triste destin.

Crédits : National Geographic et Cristina Mittermeier

#4 · 1 746 290 likes

Instant magique de la très médiatique éclipse solaire de 2017 qui a ébloui des millions d'américains… par son obscurité.

Crédits : National Geographic et Jimmy Chin

#5 · 1 616 981 likes

Ce chien n'est pas un animal de compagnie mais un chien de travail que les Inuits utilisent pour tirer les traîneaux. Avec la disparition de la glace de mer au Groenland, ces chiens sont devenus des fardeaux pour leurs propriétaires. Utilisés sur des périodes glaciales de plus en plus courtes, il devient trop coûteux de les nourrir tout au long de l'année et sont souvent abattus par leur propriétaire.

Crédits : National Geographic et Ciril Jazbec

#6 · 1 602 915 likes

Face à la destruction de la forêt primaire, les orangs-outans passent de plus en plus de temps sur le sol (au détriment des arbres). Cette photo saisissante montre ici un énorme mâle marchant dans une rivière qui, surpris par le photographe, tente de se cacher derrière un arbre.

Crédits : National Geographic et Jayaprakash Bojan

#7 · 1 553 793 likes

Deux bébés phoques du Groenland se rencontrent sur la banquise du golfe du Saint-Laurent. Les bébés naissent généralement dans cette région en février. Les mères passent environ deux semaines à allaiter leurs petits avant qu'ils ne partent à la découverte, seuls, des eaux glaciales de l'Arctique. La fonte de la glace de mer au cours de la dernière décennie a créé une grave crise pour ces animaux, voyant le taux de mortalité des petits considérablement augmenter.

Crédits : National Geographic et Brian Skerry

#8 · 1 548 204 likes

Passionné par le monde animal, Frans Lanting cherche à faire ressortir leur personnalité dans ses clichés. Ici, ce cougar mâle photographié au Belize se détend en prenant une pose rêveuse.

Crédits : National Geographic et Frans Lanting

#9 · 1 482 211 likes

Les guépards sont les plus vulnérables des grands félins du monde, avec une mortalité de 95%, souvent due à la prédation par les lions et les hyènes. Des études sur le long terme ont révélé que dans l'ensemble de l'écosystème du Parc national du Serengeti (Tanzanie), moins de 50 femelles guépards élèvent régulièrement leur bébé vers l'indépendance… Ici une maman guépard scrute l'horizon, son petit à ses côtés.

Crédits : National Geographic et Frans Lanting

#10 · 1 472 613 likes

Ce renard roux marche sur le bord des routes de la ville d'Unalaska (Alaska) en cherchant des poubelles ou des conducteurs prêts à lui jeter un peu de nourriture.

Crédits : National Geographic et Corey Arnold

#11 · 1 440 449 likes

Un poisson clown dans les tentacules de son hôte anémone dans la baie de Kimbe, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le poisson-clown et l'anémone sont des partenaires dans la mer : le poisson-clown préserve l'anémone de ses prédateurs et cette dernière fournit une couverture précieuse à toute une famille de poissons-clowns.

Crédits : National Geographic et David Doubilet

#12 · 1 425 119 likes

Voici une des premières photographies de l'éclipse solaire 2017 photographiée par l'astronome Babak Tafreshi dans un jet au dessus de l'océan Pacifique.

Crédits : National Geographic et Babak Tafreshi

#13 · 1 414 984 likes

Charlie Hamilton a souvent l'habitude de tendre un “piège photographique” aux animaux en laissant sa caméra pendant de longues heures dans la nature. Un excellent moyen de surveiller les mouvements des animaux sauvages, comme ici près de la ville de Jackson Hole, dans le Wyoming.

Crédits : National Geographic et Charlie Hamilton

#14 · 1 391 940 likes

Sur un île isolée aux Philippines, ces chiens squelettiques sont à la recherche de nourriture parmi les débris plastiques repêchés par une équipe de volontaires.

Crédits : National Geographic et Jennifer Hayes

#15 · 1 362 259 likes

Cet hermine, qui possède normalement une fourrure brune/rougeâtre, s'adapte durant l'hiver pour un camouflage parfait. Une adaptation surprenante qui facilite la chasse à ce petit prédateur.

Crédits : National Geographic et Stefano Unterthiner

#16 · 1 361 519 likes

Les léopards des neiges sont de véritables fantômes des régions de haute montagne de l'Asie centrale où ils vivent. Ces zones sont d'une importance vitale car elles fournissent de l'eau à des millions de personnes. Mais les glaciers qui fournissent cette eau disparaissent rapidement, ce qui pose la question suivante : quel futur pour l'Homme et les animaux qui en dépendent ?

Crédits : National Geographic et Steve Winter

#17 · 1 308 100 likes

Adorables, mais vulnérables, trois petits guépards regardent leur mère chasser dans les plaines du Parc national du Serengeti (Tanzanie), quelques semaines après avoir émergé d'une tanière à l'intérieur des rochers où ils ont passé leur premier mois à se cacher des prédateurs comme les lions, les hyènes et les léopards. Plus de la moitié des bébés guépards ne survivent pas les quatre premières semaines de leur vie.

Crédits : National Geographic et Frans Lanting

#18 · 1 278 417 likes

En cherchant de nouveaux sites de plongée au large de Selvagem Pequena Island, un archipel éloigné de 320 km au large des côtes du Sahara Occidental, le photographe Andy Mann a observé cette vague aléatoire se lever des profondeurs et prendre la forme d'un sommet enneigé.

Crédits : National Geographic et Andy Mann

Imaginé par : National Geographic

Loading...